Atelier de validation du module de formation sur « la prévention de la torture et des mauvais traitements »

Le mardi 26 juin 2018, la Commission Nationale de la Francophonie (CNF) représentée par M. KARAMOKO, S/Directeur Education-Formation/Jeunesse et BERETE Mariama, chef de service Etudes et Formation, a pris part à l’atelier de validation « d’un module de formation sur la prévention de la torture et des mauvais traitements ». Organisé par l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture de Côte d’Ivoire (ACAT CI) en vue de célébrer la journée internationale de soutien aux victimes de torture (le 26 juin), cet atelier a eu lieu à l’Hôtel IBIS au Plateau de 9h15 à 14h55, avec une pause café à 9h30 et un déjeuner à 12h30.

Devant l’inexistence d’un module sur la prévention de la torture et les mauvais traitements dans les curricula de formation des agents de l‘Etat intervenant dans la chaîne pénale et des forces de l’ordre, l’ACAT CI a initié cet atelier dans le but de former et de sensibiliser la police, la gendarmerie, l’armée, les douanes ainsi que les magistrats, les gardes pénitentiaires, les greffiers, les médecins, les travailleurs sociaux. Il résultera de cette formation la vulgarisation des mécanismes de prévention et de lutte contre la torture dans le milieu carcéral et au-delà.

L’ACAT CI est un mouvement œcuménique regroupant des chrétiens évangéliques, protestants et catholiques pour la promotion et la défense des Droits de l’Homme. Cette association lutte spécifiquement pour l’abolition de la torture et de la peine de mort. Elle est membre de la FIACAT qui a un statut consultatif à l’ONU et au Conseil de l’Europe, ainsi que le statut d’observateur à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP).
La cérémonie a été animée par quelques allocutions, la présentation du module et sa validation ainsi que des échanges.

LA CNF EN ACTION