Journée de Renforcement des Capacités des Agents de la CNF sur le thème : « Appropriation des actions de l’OIF par les Etats et Gouvernements Membres ».

A l’instar des autres Etats francophones d’Afrique de l’ouest, la Côte d’Ivoire, pays membre fondateur de l’OIF, dispose d’une structure nationale dédiée à la coopération avec la Francophonie institutionnelle dénommée Commission nationale de la Francophonie (CNF).

Cette dernière, placée sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire, a été créée le 11 avril 2012 par décret n° 2012-308 en remplacement de l’Agence Ivoirienne de coopération francophone (AICF) créée en 2002. Elle joue principalement le rôle d’interface entre le gouvernement ivoirien et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ses organes subsidiaires, les opérateurs directs de la Francophonie et les Conférences permanentes (CONFEMEN et CONFEJES).

Les missions de cette Commission sont notamment l’organisation de la participation du pays aux Instances, la formulation des avis techniques sur les programmes de l’OIF, la coordination des activités de la Francophonie à l’échelle nationale et la promotion de la visibilité de la Francophonie et de ses activités.

Au niveau régional, la CNF/Côte d’Ivoire participe activement aux activités du Réseau des structures et institutions nationales en charge de la Francophonie en Afrique de l’ouest (RESIFAO) au sein duquel elle a assuré, durant 4 ans, la présidence.

En sus de sa contribution à la mise en œuvre des actions de coopération de l’OIF en Côte d’Ivoire, elle s’illustre aussi par son engagement remarquable à la réalisation des initiatives locales de promotion de la Francophonie notamment :

  • L’Organisation des Journées de la Francophonie ;
  • L’Organisation de Francophonie Tour (Tournée de proximité) (la CNF a opté pour une nouvelle dénomination de PROXITOUR, à savoir Francophonie Tour) en Côte d’Ivoire, en collaboration avec trente-deux (32) Directions Régionales du Ministère de la Culture et de la Francophonie dans le but, entre autres, d’identifier les besoins des jeunes et des femmes et de les former;
  • L’implantation et l’extension des Clubs de la Francophonie et des Clubs Environnement qui servent d’outils de promotion des valeurs de la Francophonie;
  • L’animation d’une plateforme numérique communautaire intitulée MANGROVE ;
  • L’appui à la coordination des activités du Campus Senghor en Côte d’Ivoire.

La CNF/Côte d’Ivoire est composée de 47 agents qui travaillent quotidiennement sur les différents dossiers en lien avec les institutions francophones. Cependant, très peu ont déjà bénéficié du renforcement des capacités en la matière. La présente formation vise globalement à renforcer la contribution des agents de la CNF à la mise en œuvre des activités de l’Organisation dans leur pays.

Objectif général

Contribuer à l’appropriation du rôle d’interface de la CNF/Côte d’Ivoire par la formation de ses agents sur les aspects organisationnels, fonctionnels et programmatiques de l’OIF.

Trois objectifs spécifiques

1. Partage d’information sur les principales articulations de l’organisation et du fonctionnement de l’architecture institutionnelle de la Francophonie

2. Présentation à l’intention des participants de l’aperçu sur l’offre programmatique de l’OIF et ses modalités d’accès.

3. Réflexion avec les participants sur la concertation et la mobilisation des acteurs nationaux impliqués dans la mise en œuvre des initiatives locales de promotion de la Francophonie en Côte d’Ivoire.

Résultats attendus

  • Les membres de la CNF/Cote d’Ivoire sont mieux informés sur les principales articulations de l’organisation et du fonctionnement de l’Institutionnel francophone ;
  • Les participants s’approprient mieux les axes essentiels de l’offre programmatique de l’OIF et de ses modalités d’accès ;
  • Les pistes de réflexion sur la contribution de la CNF/ Côte d’Ivoire dans la mobilisation des acteurs locaux autour des initiatives locales de promotion de la Francophonie sont identifiées.

LA CNF EN ACTION